Les voies de la liberté en Asie du Sud 2015-2016

Après L’Afrique de l’est en 2014, je repars en automne 2015 pour une nouvelle expédition à moto placée sous les Voies de la liberté (Roads for freedom), cette fois en Asie du Sud. (Voir ici le trajet prévisionnel de l’expédition).

Cette expédition débutera en Indonésie et parcourra huit pays (Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Myanmar, Inde, Népal, Pakistan, Chine (Xinjiang), en se focalisant sur 5 d’entre eux :

L'Indonésie regroupe plus de 17'000 iles, dont plusieurs centaines sont habitées. Entre « snake road » de montagne et marais, forêts et ferry local, je vais parcourir Java, Sumatra, Bali, Florès, Gili et autres pour me rendre compte de la diversité rare d’un pays multiple, dont on a surtout parlé ces derniers temps en raison de sa législation très dur sur la drogue, et que beaucoup d'entre nous ne connaisse qu'au travers de l'ile de Bali...
Le Myanmar, ancienne Birmanie, est surtout connu pour son système de junte dictatoriale qui a longtemps dirigé le pays, et sa célèbre prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi. Aujourd'hui, ce pays se dirige vers des élections importantes et "démocratiques" qui auront lieux le 9 novembre 2015... vont-elles faire évoluer ce pays qui cherche sa liberté alors que le parti d'Aung San Suu Kyi semble pouvoir prendre le pouvoir ?
Que connait-on du Bangladesh en dehors des inondations, des drames des fabriques de textile et qu'il est pays le plus emmuré du monde, avec plus de 3200 kilomètres de barrières aux frontières, où 66% des femmes sont-elles mariées avant l’âge de 18 ans ? Pourtant, malgré ces données terrifiantes beaucoup de Bangladais(es) œuvrent à construire un avenir plus souriant, bien que le travail soit de longue haleine... C'est ce que je veux aller découvrir...
Le Népal vient de subir l’un des plus meurtriers tremblements de terre de son histoire. Un événement grave qui a mis en lumière, une fois de plus, que parler du Népal, c’est parler de quelques groupes : les Sherpas des montagnes, les habitants de la vallée de Katmandou, les alpinistes et les dérives de l’Everest. Les soixante autres ethnies du Népal sont le plus souvent oubliées. Entre pistes de montagnes et Teraï, je veux aller jusqu'au plus loin des vallées reculées de ce pays, pour l'apprendre de l'intérieur, au travers du regard des femmes...
La Chine fascine et inquiète et concentre un très grand nombre d’idées reçues autant que de faits invérifiables. Le pays est avant tout une multiple conjugaison de régions et d’ethnies. Face à son immensité, j'ai décidé de me consacrer à la région autonome du Xinjiang, déjà presque 3 fois plus grande que la France. Parfois considérée comme « l’autre » Tibet c'est la région ouïghours, dont le peuple subit la même volonté d’asservissement, passant par de réguliers actes guerriers et des contrôles extrêmes. Mais c’est aussi la région d’un peuple fier, où les femmes ont une place particulière dans la lutte pour l’indépendance qu'espère le Xinjiang.

Le but de mes expéditions les Voies de la liberté (Roads for freedom) est de me rendre dans des pays qui questionnent, soit parce que leur image est dégradée à nos yeux – en raison de ce que nous en voyons dans la presse ou ailleurs sans toujours vérifier les informations-, voir trop peu connu, oublié du monde. Dans ces pays, je m’intéresse à la manière dont les populations trouvent et vivent leur espace de liberté, et quelle est leur vision de la liberté, puisqu’elle n’est pas perçue de la même manière partout. Je les parcours à la rencontre des habitants, pour qu’ils me parlent de leur vie et notion de liberté, et plus particulièrement des femmes, qui sont souvent les premières victimes des limitations de liberté. « L’indice de notion de liberté » d’un pays peut ainsi être évalué en fonction des droits et égalités pour les femmes. C’est donc en premier lieu auprès d’elles et de leur quotidien que j’oriente ma quête, qui veut donner la parole aux principales intéressées, les femmes. Ce sont elles qui nous parlent de leur monde et de leur vie, sans fard, sans faux-semblants, mais aussi des hommes, car aucune liberté pour les femmes ne peut se créer sans leur acceptation et soutien.

C’est ce que je vais réalisé dans les 5 pays principaux de cette expédition en Asie du Sud 2015-16, jusque dans les lieux les plus reculés auquel je peux accéder grâce à ma moto, en réalisant cinq films documentaires pour la chaine Voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>